1. Les radios de GTA Vice City
  2. Chanel Cruise 18/19
  3. Baile Funk
  4. Musée Yves Saint Laurent Paris
  5. Le Clip de la semaine : LSD – Genius
  6. Nowadays Records
  7. Post Malone retourne les charts
  8. La techno dans les lieux insolites
  9. Le retour de Kanye West
  10. Le Clip de la semaine : Roméo Elvis – L’amour avec des crocos
  11. Sneakers et Luxe, j’ai mal à mon podologue
  12. Palace revient en force !
  13. Le Diable ne va plus s’habiller en Prada ?
  14. Merci AVICII
  15. Le clip de la semaine – « ATM » de J. Cole
  16. Ghost is back
  17. 10 openings d’animes japonais emblématiques
  18. Les 4 tendances vestimentaires
  19. Le clip de la semaine : Dj Snake – Magenta Riddim
  20. Oboy, l’homme à suivre
  21. Skepta choisira la nouvelle génération de air max
  22. Pourquoi Murda va-être est le beatmaker star de 2018?
  23. HORS TENDANCES #2
  24. Le clip de la semaine : Asap Rocky – Asap Forever
  25. Un nouvel album pour les Arctic Monkeys
  26. Que peut-on attendre de « Isolation », le premier album de Kali Uchis ?
  27. K?d: L’américain à surveiller
  28. Une paire, une histoire : La Stan Smith
  29. Le clip de la semaine : Lil Skies – Welcome To The Rodeo
  30. Protégez vos oreilles
  31. La résurgence du Gothique
  32. Virgil Abloh se dirige vers Louis Vuitton
  33. Le clip de la semaine : Migos ft Drake – Walk it,Talk it
  34. TOP 5 : PARIS FASHION WEEK
  35. La culture manga dans le rap français
  36. FUKC: une rencontre
  37. Le clip de la semaine : Damso – Mosaïque Solitaire
  38. Du changement du côté de Burberry
  39. Tubes de couples
  40. Gucci Milan FW
  41. Le clip de la semaine : Camila Cabello – Never Be the Same
  42. Les étoiles montantes du R&B anglais
  43. [Review] Leather Teeth – Carpenter Brut
  44. MONCLER GENIUS /18
  45. Le clip de la semaine : Orelsan – Défaite de famille
  46. Seezy: Le beatmaker surprise de 2018
  47. Drake pourrait quitter Jordan et se tourner vers Adidas
  48. Le clip de la semaine : Gradur – Sheguey 12
  49. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  50. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  51. Jersey Club
  52. Le clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  53. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  54. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  55. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  56. Le clip de la semaine : All The Stars de Kendrick Lamar ft SZA
  57. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  58. Le vinyle : la multiplicité
  59. Dior Homme PFW Fall 2018
  60. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  61. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  62. Le féminin dans la musique électronique
  63. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  64. Vivienne Westwood : Légende vivante
  65. [REVIEW] “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  66. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  67. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  68. Angel par Ronan Guillou
  69. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  70. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  71. Stop à la dépigmentation
  72. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  73. Flume X Greenpeace
  74. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  75. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  76. Les premières écoutes
  77. Portrait : Ricardo Cavolo
  78. Mirror Mirror
  79. Portrait : Rustie
  80. HORS TENDANCES #1
  81. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  82. GTA Tracklist: GTA III
  83. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  84. La lune : le soleil de la nuit
  85. Tout le monde se l’arrache !
  86. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  87. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  88. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  89. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  90. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  91. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  92. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  93. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  94. L’artiste : tributaire face au temps
  95. Confession : La house dans tous ses états
  96. Sam Gellaitry : le jeune prodige

10 openings d’animes japonais emblématiques

Quoi de plus rafraîchissant que de parler de manga et de musique en ce début de printemps ? Alors que nous avons abordé la place de la culture manga dans le Rap Français, nous souhaitions revenir sur ce phénomène de la culture nippone.

Il n’est plus utile aujourd’hui de rappeler ce qu’est un manga ou un anime, tant cet art s’est installé dans la culture occidentale. D’ailleurs, l’audience européenne contribue fortement à son succès.

Le générique, c’est l’élément essentiel d’un bon anime. Pour beaucoup, il s’affiche comme l’emballage d’un anime. Pour ma part, certains animes m’ont attirés grâce à leur générique d’introduction. Avec la musique, on peut se représenter l’univers, le ton, la touche artistique du manga.

Cette musique d’intro change avec les saisons, renouvelant ainsi le générique, qui se cale avec les événements en cours dans la série.

Aujourd’hui, la rédaction souhaite revenir sur 10 génériques emblématiques de ces dernières années. Cette liste est non exhaustive et n’a pas vraiment de fin, tant la diversité d’animes est grande. C’est aussi l’occasion de présenter des animes qui ont marqué l’audience. Conscient qu’il est extrêmement réducteur de réduire les “openings” à 10 oeuvres, l’objectif est avant tout de vous faire découvrir ou redécouvrir cet art du pays du Soleil Levant.

C’est aussi l’occasion de sortir des sentiers battus et de ne pas uniquement faire la focale uniquement sur le triptyque de la légende Naruto – One Piece – Bleach.

Les deux gros “Coups de Coeur” de la rédaction :

  1. Devilman Crybaby – Maasaki Yuasa :

Saison 1 : Man Human – Denki Groove

Présentation : Adaptation du manga éponyme Go Nagai (1971), cet anime remet au goût du jour cette oeuvre culte. La musique est un élément très fort de l’ambiance psychédélique, fluorescente et dérangeante de la série. L’histoire retrace l’aventure d’Akira, un jeune homme ordinaire qui se retrouve malgré lui poussé dans une guerre contre les démons par son ami d’enfance Ryo. Un anime puissant reprenant des codes bibliques, sur les notions du bien et du mal, de vie et de mort. Un must see évident, disponible sur Netflix.

  1. Kujira no Kora wa Sajou (Les enfants de la Baleine) – Abi Umeda

Saison 1 : Sono Saki e – RIRIKO

Présentation : Sur l’immensité de la Mer de Sable vogue un vaisseau à la dérive, l’île de la Baleine. Certains habitants de ce vaisseau peuvent manipuler le « SAIMIA », un pouvoir qu’ils tirent de leurs émotions mais qui les condamne à mourir très jeunes. Ils vivent une vie paisible, mais coupée du monde, jusqu’au jour où le jeune Chakuro fait une étrange rencontre sur un vaisseau à la dérive…

Une série de 12 épisodes, adaptée du manga d’Abi Umeda. Le ton, l’univers, les couleurs pastels et le graphisme rappellent énormément la touche d’Hayao Miyazaki. Disponible sur Netflix, c’est une véritable claque artistique, que ce soit au niveau de l’histoire ou de la musique.

  1. Shingeki No Kyoshin (L’Attaque des Titans) – Hajime Isayama :

Saison 1 : Guren no Yumiya – Linked Horizon

Présentation : Plus de cent ans avant le début des l’histoire, les Titans ont envahi le monde et ont pratiquement anéanti l’espèce humaine. Depuis, le reste de l’humanité survit derrière trois murs d’enceinte, les murs Maria, Rose et Sina.

Le manga retrace le parcours d’Eren Jäger, un jeune garçon, qui après avoir perdu sa famille et son foyer, veut détruire la menace Titan. Son objectif, rejoindre le célèbre bataillon d’exploration. Pour cela, il pourra compter sur ses amis Armin Arlelt et Mikasa Ackerman.

L’adaptation anime de Shingeki No Kyoshin a très largement contribué à son succès. Il faut reconnaître que Wit Studio s’est surpassé pour proposer un univers graphique à couper le souffle.

*Lecture disponible en simultrad sur pika.fr

  1. Nanatsu no Tanzai (Seven Deadly Sins – Les Septs Péchés Capitaux) – Nakaba Suzuki

Saison 1 : Netsujō no Spectrum – Ikimono Gakari

Saison 2 – Imashime no Fukkatsu : Howling – FLOW x GRANRODEO

Présentation (source Wikipédia): Liones, royaume de Britannia. le Grand Maître des Chevaliers Zaratras a été sauvagement assassiné, et les fautifs seraient un ordre de chevaliers légendaires à son service qui voulaient renverser le trône. Dix ans plus tard, une jeune fille nommée Elizabeth part à la recherche de ces mystérieux chevaliers qui faisaient autrefois la fierté de Liones : les Seven Deadly Sins. C’est alors qu’elle échoue au Boar Hat, une taverne dont le propriétaire est un petit garçon accompagné de son cochon Hawk. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle découvre que l’enfant à la tête de la taverne n’est autre que le Péché du Dragon de la Colère, chef des Seven Deadly Sins, Meliodas ! Ensemble, ils vont partir à la recherche de ses anciens compagnons d’armes avec pour objectif : Sauver le royaume !

*Lecture disponible en scantrad sur scantrad.fr

  1. Tokyo Ghoul – Sui Ishida :

Saison 1 : Unravel – TK from Ling tosite sigure

  1. Tokyo Ghoul : Re (suite de Tokyo Ghoul) – Sui Ishida :

Saison 3 (sortie le 3 Avril 2018) : asphyxia – CöshuNie

Présentation de l’univers Tokyo Ghoul : Tokyo vit sous la menace d’étranges créatures qui se nourrissent de chair humaine, les goules. Ken Kaneki, un jeune étudiant orphelin et solitaire, a l’habitude de prendre son café à l’Antique. Sa vie va prendre un nouveau tournant lorsqu’il y fera la rencontre de Ryze, qui se révèle être une goule et cherchera à le tuer. Subissant de graves blessures, il reçoit une greffe d’organe de la goule qui l’a attaqué, devenant ainsi un hybride, mi-humain, mi-goule. Ainsi, Ken se verra obligé de rentrer malgré tout dans un monde où une guerre fait rage entre le “CCG” (Centre de Contrôle des Goules) et l’Arbre Aogiri, une organisation de goules. Grâce à l’Antique, Ken trouvera le moyen de s’adapter et de trouver sa place dans ce monde.

*Lecture disponible en scantrad sur scantrad.fr

  1. My Hero Academia – Kōhei Horikoshi :  

Saison 1 : The Day – Porno Graffitti

Saison 3 (sortie 7 Avril 2018) : Odd Future – UVERworld

Présentation : Dans un monde où 80% de la population mondiale possèdes des super-pouvoirs appelés « Alter”, on partage le quotidien d’Izuku Midoriya, un adolescent sans alter qui veut rejoindre la célèbre filière super-héroïque du lycée Yuhei et devenir le plus grand héros de son époque, à l’image de son idole, All Might.

My Hero Academia est la révélation shônen de ces dernières années. Marchant dans le succès des oeuvres qui l’ont précédés, le manga et l’anime apporte un vent nouveau au nekketsu japonais. Plus Ultra !

*Lecture disponible en scantrad sur scantrad.fr

  1. One Punch Man – ONE / Yusuke Murata :

Saison 1 : The Hero!! Set Fire to the Furious Fist – JAM Project

Présentation (source Wikipédia) : Saitama est un jeune homme sans emploi, déprimé et sans but profond dans sa vie. Un jour, il rencontre un homme-crabe qui recherche un jeune garçon « à tête de cul » selon ses termes. Saitama finit par rencontrer ce jeune garçon et décide de le sauver de l’homme-crabe, qu’il arrive à battre difficilement. Dès lors, Saitama décide de devenir un super-héros et s’entraîne pendant trois ans très sérieusement : 100 pompes, 100 squats, 100 abdos et 10 km de course au quotidien. À la fin de son entraînement « si intense qu’il en perd les cheveux », il remarque qu’il est devenu tellement fort qu’il parvient désormais à battre tous ses adversaires d’un seul coup de poing. Sa force démesurée est pour lui source de problèmes, puisqu’il ne trouve pas d’adversaires à sa taille et s’ennuie dans son métier de héros car les combats ne lui procurent plus aucune sensation ni aucune adrénaline… Bien qu’il ait mis un terme à un bon nombre de menaces toutes plus dangereuses les unes que les autres, personne ne semble remarquer l’incroyable capacité de Saitama, à l’exception de son ami et disciple Genos, un homme modifié qui est devenu un cyborg.

One Punch Man est assurément l’oeuvre la plus géniale de ses dernières années. Parodiant le style shônen nekketsu en le portant jusqu’à l’absurde, le génie de l’auteur ONE, est absolu. À la base étant un web-comic amateur, le manga a pris un véritable envol depuis la collaboration avec Yusuke Murata, qui dessine aujourd’hui la série. Petite anecdote : c’est Orelsan qui double la voix de Saitama dans la version française de l’anime.

*Lecture disponible en scantrad sur scantrad.fr

  1. Black Clover – Yūki Tabata :

Saison 1 : Haruka Mirai – Kankaku Piero

Présentation (source Wikipédia) : Asta est un jeune garçon déterminé qui vit avec son ami d’enfance, Yuno, dans un orphelinat du royaume de Clover. Depuis tout petit, Asta a pour ambition de devenir l’Empereur-Mage, le magicien le plus puissant du royaume, ce qui a également inspiré Yuno à le devenir. Mais malheureusement, Asta est né sans aucun talent magique, alors que Yuno possède des prédispositions spectaculaires. Lorsqu’ils atteignent leurs 15 ans, tous les jeunes du royaume sont conviés à une cérémonie où leur est remis leur grimoire ː alors que Yuno reçoit le légendaire grimoire avec un trèfle à quatre feuilles, considéré comme un mythe puisque la légende prétend que le premier Empereur-Mage utilisait également un grimoire portant un trèfle à quatre feuilles, Asta, quant à lui, ne reçoit rien. Après la cérémonie, Yuno se fait attaquer par un brigand qui souhaite voler son grimoire et le revendre. Asta part pour le sauver mais se retrouve en difficulté et est sauvé par un mystérieux grimoire avec un trèfle à cinq feuilles et une grande épée rouillée, qui symbolise le démon. Asta et Yuno se font la promesse de se battre tous les deux pour le titre d’Empereur-Mage. Alors que leurs chemins se séparent sur la route des Chevaliers-Mages, leur objectif est toujours le même : devenir le prochain Empereur-Mage !

Black Clover, à l’image de son concurrent My Hero Academia, fait partie de ces nouveaux shonens qui explosent ces dernières années. L’oeuvre puise aussi ses inspirations dans les nekketsu à succès qui l’ont précédée.

*Lecture disponible en scantrad sur scantrad.fr

  1. Kimi no Na Wa (Your Name – 2016) – Makoto Shinkai (mention spéciale) :

ZenZenSe – Radwimps :

Bande annonce :

Présentation : Mitsuha, une jeune lycéenne dans le village d’Itomori et Taki, un jeune étudiant tokyoïte, rêvent l’un de l’autre, sans se connaître. Un matin, ils se réveillent chacun dans le corps de l’autre. Ainsi va s’ouvrir une aventure hors du temps, hors de l’espace, et va confronter deux modes de vie très différents.

Pour cette dernière citation, nous avons fait le choix d’un film d’animation de 2016. Kimi no Na Wa a le droit à cette mention spéciale car la musique est une composante majeure de l’oeuvre, et favorise énormément l’immersion du spectateur. Le film mérite une attention toute particulière, tant la qualité de l’animation est époustouflante et l’histoire tout aussi émouvante. Si vous ne l’avez pas encore vu, si vous aimez l’animation japonaise, vous devez ABSOLUMENT aller le voir. Vous ne serez pas déçu du voyage que nous propose Makoto Shinkai.

Ces dix premières musiques d’ouvertures, ces openings, vous feront déjà surfer sur la merveilleuse vague de l’animation japonaise. Bien évidemment, il ne s’agit là que d’une simple mise en bouche, et bien d’autres animes méritent une attention toute aussi particulière. Le but ici n’est pas de prôner quel anime est meilleur qu’un autre, où lequel mérite plus d’être vu. Il s’agit plutôt de proposer aux néophytes, comme aux confirmés, une expérience plus atypique de l’univers manga. Le prisme de la musique méritait d’être évoqué et utilisé pour vous amener vers cette direction là.

* Les renvois vers les sites de lecture en ligne sont des choix personnels. Il existe évidemment des tonnes de sites de lecture en ligne. Ici, nous choisissons soit les maisons d’éditions officielles ou bien les sites qui tâchent de respecter le plus possible la politique de droit d’auteur.

© NO IDENTITY NO NAME

0 Comments

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives