1. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  2. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  3. Jersey Club
  4. Clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  5. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  6. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  7. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  8. Clip de la semaine : « All The Stars » de Kendrick Lamar ft SZA
  9. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  10. Le vinyle : la multiplicité
  11. Dior Homme PFW Fall 2018
  12. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  13. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  14. Le féminin dans la musique électronique
  15. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  16. Vivienne Westwood : Légende vivante
  17. “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  18. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  19. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  20. Angel par Ronan Guillou
  21. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  22. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  23. Stop à la dépigmentation
  24. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  25. Flume X Greenpeace
  26. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  27. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  28. Les premières écoutes
  29. Portrait : Ricardo Cavolo
  30. Mirror Mirror
  31. Portrait : Rustie
  32. HORS TENDANCES #1
  33. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  34. GTA Tracklist: GTA III
  35. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  36. La lune : le soleil de la nuit
  37. Tout le monde se l’arrache !
  38. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  39. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  40. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  41. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  42. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  43. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  44. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  45. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  46. L’artiste : tributaire face au temps
  47. Confession : La house dans tous ses états
  48. Sam Gellaitry : le jeune prodige

Les premières écoutes

Ces 2 dernières années, les premières écoutes ont envahi youtube. Retour sur leurs origines, leurs intérêts, et leurs avenirs.

Les origines et le concept

D’abord il faut définir. Une première écoute correspond à l’écoute filmé d’un morceau pour la première fois. L’intérêt est de le partager sur youtube bien évidemment, afin de faire découvrir, ou de donner son avis. Il faut aussi faire attention à ne pas laisser trop longtemps les extraits sonores, sous peine de se faire bloquer, voir supprimer à cause des ayants droits. Nombreux sont ceux qui peuvent témoigner de ça, même les chaines les plus réputées du genre.

Mais d’ou sort cette idée? Et bien le phénomène nous vient tout droit des États Unis. Popularisé par Anthony Fantao aka “TheNeedleDrop”. Il commence par écrire des reviews en 2007 sur son blog, rien de plus classique jusque là. Puis il va se décider à sortir des vidéos .Il part d’un constat simple, à cette les blogs sont très répandu et il est compliqué d’être lu par une forte audience. Il décide donc d’adapter le concept à un moyen de communication qui monte en vers la fin des années 2000: Youtube. Il commencera à poster régulièrement en 2009

Avec le temps le phénomène a explosé. D’abord aux Etats-Unis, puis à l’étranger. On a notamment vu l’arrivé d’acteurs comme BigQuint, ou encore le duo ZIAS! qui sont encore aujourd’hui des chaînes très populaire. On remarquera aussi que le concept a permis à  de nombreux américains de découvrir le rap Français. En effet au cours de l’année 2017, de nombreuses premières écoutes venant de pays étranger, ont mis en scène des premières écoutes de morceaux Françaises. Ici, à l’inverse d’une première écoute classique d’album ou de single, il enchaine les écoute des tubes les plus connus en matière de rap francophone..  On a notamment vu des chaines comme  IsTalkCheap et Harvey Don Tv se prêter au jeu. On peut penser au premier abord que celà est bon pour la musique francophone, c’est vrai. Cependant nombreux sont ceux qui y ont vu un effet de mode, leurs permettant de gagner un nombre considérable d’abonnés.

Du côté français

C’est seulement en mars 2015 que ce modèle de vidéo arrivent en France. Bien que depuis quelques années déjà, des Youtubers comme VANTARD proposaient du contenu hip hop. Il est d’ailleurs l’un des premiers à proposer des vidéos de réactions de musique. Toutefois, one peut noter quelques différences, le modèle n’est pas le même. Les réactions ne se font pas pendant l’écoute, mais après, afin de donner son avis avec un peu de recul.

C’est en grande partie Loic Review qui va faire connaître le concept dans l’hexagone. Il commence à publier du contenu en mars 2015, avec une simple caméra le filmant assit à son bureau, une paire d’enceinte de monitoring et un micro. Il démarre en proposant une première écoute du légendaire album de Kendrick Lamar “To Pimp a Butterfly” . La vidéo est accompagné de mouvement de tête, de cris… cette vive communication de ses émotions, va lui apporter une visibilité assez rapide sur la plateforme, personne ne proposait ça avant ou presque. Cela montre à quel point Loic est avant tout un passionné avant d’être une critique musicale. Pour preuve, il est d’abord producteur, il a notamment composé pour Ol Kainry.

Avec un vocabulaire riche et technique comme les snares, drums, ou encore le hi-hat. Loic apporte ses connaissances techniques sur la musique, ce qui ajoute une bonne plus valu à son contenu. Il met des mots sur des sonorités ou des techniques de production, dont le commun des mortels ignore l’existence. On peut dire que son contenu est plus à but informatif, avant d’être critique.

Un an plus tard, nous sommes en février 2016, et le rap ne fait que monter en france. Sur Youtube c’est la meme chose et on remarque l’arrivé de 2 acteurs aujourd’hui important dans le domaine: Amine et Hugo. Ils décident de se lancer dans la partie, tout autant passionnés de musique que VANTARD et Loïc, mais décident de proposer des premières écoutes différentes. Bien que pertinentes, elles sont avant tout divertissantes. Effectivement, les réactions de Amine et Hugo peuvent être aussi bien décevantes, comme enthousiastes. Il n’y a absolument pas de tabou, même si la musique ne lait pas. Cela provoque inévitablement la réaction du public.

Le principal facteur de cette interactivité, c’est qu’ils forme un duo. Le fait d’être deux, permet de développer deux points de vues différents. L’un va préférer un artiste tandis que l’autre ne va pas du tout adhérer à l’univers. Si vous êtes curieux, les vidéos parlant de Hamza et Ponko sur leur chaine Youtube sont un très bon exemple. Toutefois, le duo n’est pas fermé, puisqu’ils vont toujours essayer de convaincre l’autre, tout en prenant soin d’expliquer chaque point de vue à leur audience.

 

Pourquoi est ce important ?

Les premières écoutes provoquent la controverse si vous êtes adeptes de celles ci vous avez surement du entendre ces phrases. “Vous avez besoin d’écoutez des premières écoutes pour forger votre esprit critique.” “La musique s’est personnel vous n’avez pas besoin d’en écoutez”

Dans un premier temps, vous pouvez tout simplement découvrir un artiste. Et si vous le connaissez déjà, vous pouvez vous laissez tenter par curiosité, afin d’obtenir des informations supplémentaires sur le projet. Vous pouvez acquérir des connaissances précises sur la production, allant des techniques, machines, instruments ou encore des effets. Ou bien des connaissances plus larges, comme le nom du beatmaker, son travail, qu’est ce qui le caractérise etc.

 

Dans un second temps, avec l’appui d’arguments les auteurs des premières écoutes peuvent vous convaincre sur de nombreux points. Ils apportent souvent une approche différentes de la notre, et nous invitent à nous ouvrir musicalement. C’est aussi un soutien non négligeable pour les nombreux artistes en quête de de rampe de lancement pour un projet ou encore une carrière.

Pour finir, les premières écoutes sont avant toutes choses, divertissantes. Elles sont censées  vous faire passer un bon moment puisqu’elles sont ludiques et agréable à voir. Nombreux sont ceux qui mettent de côté leur sérieux. Certains en font même leurs marque de fabrique comme le duo Américain Zias!

Les détracteurs de ce style de vidéo sont nombreux. Artiste comme grand public, certains trouvent le concept trop subjectif, et considère qu’on ne juge pas un projet sur une seul écoute, c’est vrai. Cependant les points positif évoqués plus haut font contrebalancer ces avis plus négatif. Comme disait Booba : “Si tu n’aimes pas, tu n’écoutes pas et puis c’est tout”.

 

© NO IDENTITY, NO NAME

0 Comments

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives