1. Les radios de GTA Vice City
  2. Chanel Cruise 18/19
  3. Baile Funk
  4. Musée Yves Saint Laurent Paris
  5. Le Clip de la semaine : LSD – Genius
  6. Nowadays Records
  7. Post Malone retourne les charts
  8. La techno dans les lieux insolites
  9. Le retour de Kanye West
  10. Le Clip de la semaine : Roméo Elvis – L’amour avec des crocos
  11. Sneakers et Luxe, j’ai mal à mon podologue
  12. Palace revient en force !
  13. Le Diable ne va plus s’habiller en Prada ?
  14. Merci AVICII
  15. Le clip de la semaine – « ATM » de J. Cole
  16. Ghost is back
  17. 10 openings d’animes japonais emblématiques
  18. Les 4 tendances vestimentaires
  19. Le clip de la semaine : Dj Snake – Magenta Riddim
  20. Oboy, l’homme à suivre
  21. Skepta choisira la nouvelle génération de air max
  22. Pourquoi Murda va-être est le beatmaker star de 2018?
  23. HORS TENDANCES #2
  24. Le clip de la semaine : Asap Rocky – Asap Forever
  25. Un nouvel album pour les Arctic Monkeys
  26. Que peut-on attendre de « Isolation », le premier album de Kali Uchis ?
  27. K?d: L’américain à surveiller
  28. Une paire, une histoire : La Stan Smith
  29. Le clip de la semaine : Lil Skies – Welcome To The Rodeo
  30. Protégez vos oreilles
  31. La résurgence du Gothique
  32. Virgil Abloh se dirige vers Louis Vuitton
  33. Le clip de la semaine : Migos ft Drake – Walk it,Talk it
  34. TOP 5 : PARIS FASHION WEEK
  35. La culture manga dans le rap français
  36. FUKC: une rencontre
  37. Le clip de la semaine : Damso – Mosaïque Solitaire
  38. Du changement du côté de Burberry
  39. Tubes de couples
  40. Gucci Milan FW
  41. Le clip de la semaine : Camila Cabello – Never Be the Same
  42. Les étoiles montantes du R&B anglais
  43. [Review] Leather Teeth – Carpenter Brut
  44. MONCLER GENIUS /18
  45. Le clip de la semaine : Orelsan – Défaite de famille
  46. Seezy: Le beatmaker surprise de 2018
  47. Drake pourrait quitter Jordan et se tourner vers Adidas
  48. Le clip de la semaine : Gradur – Sheguey 12
  49. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  50. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  51. Jersey Club
  52. Le clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  53. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  54. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  55. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  56. Le clip de la semaine : All The Stars de Kendrick Lamar ft SZA
  57. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  58. Le vinyle : la multiplicité
  59. Dior Homme PFW Fall 2018
  60. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  61. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  62. Le féminin dans la musique électronique
  63. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  64. Vivienne Westwood : Légende vivante
  65. [REVIEW] “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  66. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  67. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  68. Angel par Ronan Guillou
  69. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  70. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  71. Stop à la dépigmentation
  72. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  73. Flume X Greenpeace
  74. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  75. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  76. Les premières écoutes
  77. Portrait : Ricardo Cavolo
  78. Mirror Mirror
  79. Portrait : Rustie
  80. HORS TENDANCES #1
  81. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  82. GTA Tracklist: GTA III
  83. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  84. La lune : le soleil de la nuit
  85. Tout le monde se l’arrache !
  86. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  87. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  88. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  89. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  90. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  91. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  92. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  93. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  94. L’artiste : tributaire face au temps
  95. Confession : La house dans tous ses états
  96. Sam Gellaitry : le jeune prodige

Les étoiles montantes du R&B anglais

Pour nos adeptes du rhythm’ n’ blues, la rédac’ de NO NAME s’est penchée sur une branche toute particulière du genre : le R&B anglais chez les artistes féminines. De manière générale, le R&B anglais est très influencé par la musique anglaise comme la house garage ou le grime. La scène britannique étant très diverse et riche, on découvre de plus en plus de talents qui retiennent l’attention comme par exemple la chanteuse “dark pop” Dua Lipa, ou encore la rappeuse Little Simz. Ici, nous allons vous faire part des artistes influencées par le R&B et en pleine ascension sur la scène internationale, à découvrir dès maintenant et à ne plus quitter des yeux…

JORJA SMITH

Cette jeune chanteuse et compositrice, originaire d’un petit village en Angleterre appelé Walsall, est actuellement au centre de l’attention de tous les amoureux du R&B et de la soul. On l’a tout d’abord connue avec son single “Blue Lights”, sorti en 2016, à travers lequel on a pu découvrir son influence hip-hop et rap (avec son sample de “Sirens” de Dizzee Rascal). Pour la petite anecdote, il est dit qu’elle a enregistré et sorti son single alors qu’elle travaillait au Starbucks, entre deux services : “the song is the beginning of my journey, and I wanted to start from home” dit-elle à la rédac de Pigeons & Planes.

Souvent comparée à Lauryn Hill pour sa maîtrise du chant et du rap, notre jeune artiste de 19 ans seulement ne manque pas de ressources : on peut la retrouver sur des styles très différents. Du blues au classique, en passant par l’électro (dans son single “On My Mind” en feat avec Preditah), Jorja Smith mêle observation intérieure et critique sociale dans ses titres novateurs. Ses nombreuses collaborations ont contribué à la faire monter très vite sur la scène internationale, que ce soit son apport à l’album More Life de Drake ou encore le single “Tyrant” de Kali Uchis. Ravis par son premier EP Project 11, on attend avec impatience un album complet de la part de notre nouvelle chanteuse soul préférée.

MAHALIA 

Sa vibe R&B old school d’un côté et acoustique de l’autre nous fait tous phaser : Mahalia, auteure compositrice, chanteuse et actrice, commence à être connue de tous. Venant de Birmingham, notre artiste a écrit sa première chanson à 8 ans, et signé son premier contrat majeur avec un label dès 13 ans. Elle ne s’est pourtant jamais précipitée pour sortir quoique ce soit, soucieuse de faire ce qui lui ressemble et de trouver ce qu’elle recherche. Plusieurs EPs et un album, Diary of Me (2016), s’accumulent déjà dans sa discographie, alors qu’elle n’a même pas encore passé la vingtaine. On peut ressentir dans son travail l’influence d’Erykah Badu et des Fugees, qui l’ont bercée dès sa plus tendre enfance. C’est son color show qui l’a néanmoins lancée à l’internationale : son titre “Sober” est un message cinglant qu’elle adresse à son ex, le tout sur une vibe sensuelle au groove incontestable. Encore une artiste à suivre de très près…

IAMDDB 

La rafraîchissante Diano Debrito originaire de Manchester a pu voir sa popularité monter en flèche en quelques mois, en émergeant comme l’un des tous nouveaux talents de la scène du alternative R&B. Chanteuse, rappeuse et productrice, elle se balade entre nu-soul, hip-hop et un tas d’autres univers… Pourtant, lorsqu’elle décide de se consacrer à la musique en 2015 alors qu’elle a seulement 19 ans, elle décrit d’ores et déjà son style comme étant de l’ “urban jazz”. Son groove se rapproche parfois des styles de Lauryn Hill ou Erykah Badu, tandis qu’elle tire ses influences chez des artistes tels que Nat King Cole, Bob Marley ou encore Lianne La Havas. Les 3 EPs de cette jeune anglaise dévoilent des facettes multiples de sa personnalité : “Ma musique évolue simplement avec moi” a-t-elle dévoilé aux Inrocks. Elle illustre parfaitement cela avec son clip “Shade”, avec lequel elle s’est faite connaître de façon plus vaste. Les vibes résolument hip-hop et trap de ce travail nous montrent bien la richesse de sa palette artistique, et la font définitivement sortir du lot. Avec ce tube de maintenant plus de 6 millions de vues, elle a su toucher un public plus large. Alors que ses premiers titres affichaient plutôt un R&B vaporeux, elle se plaît à jouer avec les codes masculins et sexistes du rap dans ce titre de l’album Hoodrich Vol.3. On ne peut être qu’encore plus curieux de savoir ce qu’elle nous fera découvrir ensuite.

TAYA 

Avec la montée de Soundcloud, une vague de tout nouveaux artistes a introduit un genre innovant, qui est un mélange d’un peu tout : R&B, electronic, hip-hop, soul, garage, pop… La jeune Tayá illustre parfaitement ces diverses vibes. Ayant grandi sous un régime Motown, elle se réclame d’influences plutôt pop-R&B comme Ashanti ou Ciara, mais aussi d’artistes telles que Jhené Aiko, Kehlani et Tinashe (dans ses premières mixtapes). Sa prédilection pour le R&B des années 90/2000 se mêle à un produit plus contemporain, avec une vulnérabilité touchante perceptible à travers ses paroles. Elle s’inspire d’ailleurs des choses qu’elle a elle-même vécues pour écrire. Sa voix pure, accompagnée de vocals très smooth, se marie parfaitement à ses instrus teintées de sons électroniques. Il est d’ailleurs souvent dit qu’elle a une part d’Aaliyah et une part de AlunaGeorge en elle.

© NO IDENTITY NO NAME

0 Comments

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives