1. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  2. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  3. Jersey Club
  4. Clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  5. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  6. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  7. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  8. Clip de la semaine : « All The Stars » de Kendrick Lamar ft SZA
  9. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  10. Le vinyle : la multiplicité
  11. Dior Homme PFW Fall 2018
  12. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  13. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  14. Le féminin dans la musique électronique
  15. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  16. Vivienne Westwood : Légende vivante
  17. “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  18. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  19. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  20. Angel par Ronan Guillou
  21. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  22. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  23. Stop à la dépigmentation
  24. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  25. Flume X Greenpeace
  26. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  27. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  28. Les premières écoutes
  29. Portrait : Ricardo Cavolo
  30. Mirror Mirror
  31. Portrait : Rustie
  32. HORS TENDANCES #1
  33. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  34. GTA Tracklist: GTA III
  35. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  36. La lune : le soleil de la nuit
  37. Tout le monde se l’arrache !
  38. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  39. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  40. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  41. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  42. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  43. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  44. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  45. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  46. L’artiste : tributaire face au temps
  47. Confession : La house dans tous ses états
  48. Sam Gellaitry : le jeune prodige

Confession : La house dans tous ses états

Créé en novembre 2015 par le DJ/Producteur Français Tchami, le label Confession vient tout juste de fêter ses 2 ans.Malgré son jeune âge, son impact sur la scène électronique, et notamment la scène house, est d’ores et déjà marquant.

L’histoire :

Composé en bonne partie d’artistes français, plus ou moins connus, comme Malaa, Mercer,  Loge 21, Dustycloud… Le label se veut être une prolongation du mouvement porté par Tchami et DJ Snake: Pardon My French.

En 2014, ils décrivaient alors déjà ce groupe comme une tentative de réunification des talents français car, pour eux, la scène française se faisait alors trop concurrence. Cela laissait peu de place aux collaborations franco-françaises, plutôt dommage quand on sait à quel point nos régions ont du talent.

Le label du “prêtre”, se veut être la prolongation de son univers, musicalement et graphiquement. En effet, on peut y retrouver dans les premières sorties, des pochettes composées uniquement de vitraux, symbolisant l’univers “gospel” du patron. De plus, les artistes sont majoritairement très mystérieux, soit masqués, soit discret sur les réseaux. Cela rajoute un cachet à l’univers proposé, et reste totalement dans l’idée que l’on peut se faire des producteurs et de leurs morceaux. Le branding de Confession est donc très travaillé de façon à nous emmener directement dans son univers musical, tout en laissant une part de mystère, une place à l’imaginaire


Confession logo

La musique :

Musicalement, c’est là que le label excelle. En effet, on compte aujourd’hui plus de 155 tracks, originals comme remix, et on dégage facilement un style, une patte. Au niveau des sonorités, c’est globalement solennel et sombre, mais toujours avec un maximum d’énergie. Si l’on écoute les premiers morceaux proposés par Tchami vers 2013, on peut penser que les artistes, présents aujourd’hui sur son label, sont avant tout des fans de la première heure. Il est passionnant de voir autant de styles de house différents avec une marque commune. De la Bass House à la Future House en passant par la Deep House et récemment la Tech House, tous les fans de House peuvent y trouver un morceau à écouter en boucle. Dans le domaine du mix et du mastering, la qualité des tracks proposés est vraiment poussée. Ainsi, entendre un mix/mastering uniforme et qualitatif sur l’ensemble des tracks est un véritable plaisir à l’oreille.

Le futur :

Le futur s’annonce plutôt bien pour le label, le style prend de l’ampleur et la tournée Nord-Américaine de Tchami & Malaa, No Redemption Tour, est un véritable succès. De plus, le label Confession n’a jamais été aussi actif qu’à l’heure actuelle, des titres sont publiés toutes les semaines, avec de nombreux nouveaux artistes comme Koos, Movenchy ou encore Noizu. 2018 ne sera pas de tout repos pour nos Frenchies.

Voici donc une sélection non-exhaustive, réalisé par la rédaction NO NAME, de 10 titres issus du Label Francophone.

 

Sonny Banks – Good girl :

Sonny Banks est un producteur discret, pourtant présent dès le départ du label, l’anglais reste très rare, en termes de sortie comme de performance live. Cependant, sa musique est aux antipodes de sa communication, de la house agressive qui te fait partir littéralement dans tous les sens.

Malaa – Notorious :

Sans aucun doute l’artiste le plus connu signé sur le label, on ne présente plus l’homme à la cagoule: Malaa. Notorious est un des sons proposés gratuitement pour célébrer la création du label il y a 2 ans, et c’est aujourd’hui son track le plus streamé sur Soundcloud et Youtube. Ce morceau purement G-house, sample une vocale en hommage à Notorious Big. La combinaison des 2 est à perdre un tympan. Ce titre est aujourd’hui un classique en matière de French Touch moderne.

Tchami – After Life : 

Issu du premier EP de Tchami sur Confession, et à l’heure actuelle un de ses plus gros tubes, After life est lui aussi sorti dès les premières heures du label. Le morceau a connu un succès direct. Il est l’exemple parfait de ce que Tchami sait faire, des breaks mélodieux qui donnent des frissons, et des drops travaillés et énergiques à souhait. Les vocals de Stacy Barthe colle parfaitement à l’esprit de l’instrumental, ce morceau est un immanquable de la discographie de Tchami.

Loge21 – Drop That :

Le Duo français monte encore en cette année 2017. Pourtant, il avait déjà fait du bruit en 2016 avec son titre Drop That. Depuis le duo connaît un succès notable et tourne de façon régulière.

Dateless – Hit Em With : 

Fraîchement arrivé sur le label, Dateless a pourtant déjà une qualité de production indéniable. Bien plus minimaliste que ses confrères, on peut trouver déjà 5 de ses sons chez Confession, dont un EP d’où est tiré le morceau: Hit Em With.

Dillon Nathaniel – Resonate :

L’américain Dillon Nathaniel est dans notre viseur depuis ce morceau. Il a signé récemment un EP sur le label de Tchami. Son style minimaliste par moment, mais toujours accompagné d’une bassline très sauvage, en font un artiste avec un style qui lui est propre.

Noizu – Jungle :

C’est pour nous une des nouvelles perles de chez Confession. Son morceau Jungle a beaucoup fait secouer les têtes dans la rédaction. L’américain est lui aussi originaire de Los Angeles comme Dateless et Dillon Nathaniel. Fraîchement découvert avec seulement 5 tracks sur son Soundcloud, c’est pourtant déjà un artiste à suivre d’urgence.

Brohug – If I’m Wrong :

Les Suédois de Brohug ne sont pas des inconnus. Déjà présent depuis un certain temps sur la scène, le trio est super productif. Confession, Spinnin, Dim Mak, il signe sur de nombreux labels bien connus.Amateurs de refrains acidifiés, vous allez être servis.

Koos – Ahem :

Koos prononcé “kos” et non “kous” est un jeune français montant depuis quelques années. On avait déjà pu l’entendre aux côtés de Dustycloud, lui aussi faisant partie des nombreux artistes Confession. Il y a quelques semaines, Koos a réalisé son premier EP sur Confession “Ahem”. Le français ne chôme pas puisque en plus d’être étudiant il sort régulièrement de nouveaux tracks et dirige en parallèle son propre label “Noir Sur Blanc”.

Atica – Go back :

On termine en beauté avec ce morceau tout droit venu de Mars. Une des premières release du label, mais on ne s’en lasse toujours pas . L’espagnol Atica nous propose un style encore inédit. A partager même aux repas de famille.

© NO IDENTITY NO NAME

1 Comment

Moyashi décembre 13, 2017 at 2:22

Superbe article m’a fait découvrir un max de son big up !

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives