1. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  2. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  3. Jersey Club
  4. Clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  5. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  6. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  7. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  8. Clip de la semaine : « All The Stars » de Kendrick Lamar ft SZA
  9. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  10. Le vinyle : la multiplicité
  11. Dior Homme PFW Fall 2018
  12. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  13. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  14. Le féminin dans la musique électronique
  15. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  16. Vivienne Westwood : Légende vivante
  17. “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  18. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  19. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  20. Angel par Ronan Guillou
  21. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  22. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  23. Stop à la dépigmentation
  24. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  25. Flume X Greenpeace
  26. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  27. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  28. Les premières écoutes
  29. Portrait : Ricardo Cavolo
  30. Mirror Mirror
  31. Portrait : Rustie
  32. HORS TENDANCES #1
  33. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  34. GTA Tracklist: GTA III
  35. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  36. La lune : le soleil de la nuit
  37. Tout le monde se l’arrache !
  38. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  39. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  40. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  41. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  42. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  43. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  44. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  45. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  46. L’artiste : tributaire face au temps
  47. Confession : La house dans tous ses états
  48. Sam Gellaitry : le jeune prodige

La place de Montréal dans le monde du streetwear.

Montréal est connue pour être la plus grande ville francophone en Amérique du Nord. Le nombre de français installé à Montréal la rend la deuxième population francophone au Monde après Paris.

La ville de Montréal à su faire parler d’elle grâce à son fameux froid canadien ou encore sa fameuse Poutine mais aussi grâce à sa mixité où l’anglais joue une place primordiale dans le quotidien des Montréalais.

Elle accueille de nombreux artistes d’aujourd’hui et de demain dans de nombreux festivals et événements destinés à la culture des 18-30 ans.

Des créateurs venant des quatre coins du monde viennent poser leurs pierres à l’édifice de la culture montréalaise et créer un héritage montréalais dans le domaine de l’art. 

École Privée – Montréal, 2013

L’émergence d’artistes telle que Kaytranada ou encore High Klassified montre l’importance et l’engouement que la ville accorde à l’art. Une ville stratégique entre Toronto et New York qui font partie de villes références dans le domaine du streetwear et particulièrement dans le domaine de la musique.

Malgré la place importante de Toronto dans le streetwear, Montréal à su se faire une place au milieu des grands labels ontarois XO ou encore OVO. Une ville qui bouscule les grands du streetwear collections après collections.

C’est à travers cet article que nous découvrirons DEUX marques de streetwear qui font vibrer Montréal et qui feront vibrer le monde du streetwear dans les prochaines années à venir.

ATELIER NEW REGIME (Création – 2009):

Une marque créée par trois individus passionnés pour l’art et le design marqué par une importante influence “street”. C’est en 2009 que les deux frères Awuye ainsi que Setiz Taheri se sont lancés dans un projet fou, mais qui a su porter ses fruits grâce à l’éthique de travail et l’art que représente New Regime.

Atelier New Regime – (Montréal)

La marque fait ses premiers pas dans un sous-sol où seront créés les tout premiers designs. Faute de moyens, ANR commença par vendre ses tout premiers t-shirts à l’arrière de leur voiture.

Reconnu pour leurs slogans différents et innovants comme “WE LEARN ALL OUR GANG SH?T FROM THE GOVERNMENT”  ou encore “NEVER HAD SH?T”.  New Regime a su marquer les esprits notamment grâce à son utilisation constante de la couleur orange qui est devenu au fil du temps le symbole et la signature de la marque. Le collectif donne une voix à la jeunesse montréalaise et pousse les jeunes de tous horizons à suivre leur passion et à se surpasser dans leur domaine de prédilection. ANR est l’une des premières marques montréalaises voulant mettre en avant la créativité et la passion, des valeurs qui se font ressentir à chacune de leurs collections. Une marque et un collectif qui a encore de belles années devant elle.

DIME MTL ( Création : 2005)

Dime MTL est considérée comme un des piliers de la culture streetwear montréalaise au Canada et à travers le monde. Créér en 2005 par deux Montréalais: Antoine Asselin et Phil Lavoie. Dime MTL n’était pas plus qu’un simple blog ou les jeunes adolescents passionnés de skate venait partager leur création. Des vidéos de skate amateur, filmés avec un iPhone pour la plupart du temps où ils nous montrent le quotidien atypique de la vie montréalaise entre deux kickflips.

C’est en 2010 qu’ils ont su capturer l’attention de bon nombre de skateurs à travers le monde sur les réseaux sociaux grâce à leur autodérision et leur nonchalance. Dime MTL s’est toujours considérée comme être un simple collectif de skateur passionné pour le sport avant d’être une marque de vêtements.

The Dime Video – 2016

Porté par des figures importantes de la culture street, de Ty Dolla $ign (Odd Future) en passant par Virgil Abloh (Off-White), Dime à su imposé son style au milieu des géants du skatewear comme Vans ou Adidas.  

Ils sont notamment reconnus pour leur style minimaliste et rétro où bon nombre de leurs vêtements sont brodés d’un simple “ D I M E “. Leur nom se crée lors d’une compétition montréalaise “Battle Of the Crews” où le collectif décide de débuter sous le nom du DimeStore en référence à un titre du chanteur Lou Reed. Le changement de nom se fait quelques années plus tard en raison du statut de “skate shop” qui leur avaient été attribués.

L’émergence du skatewear dans les récentes années et l’impact culturel que représente Dime nous laissent  penser à un avenir prometteur que ce soit en tant que marque ou collectif.

Dime et New Regime ont su sortir leur épingle du jeu, mais pour encore combien de temps? De nombreuses marques et de groupes de créateurs continuent de voir le jour dans la ville québécoise. La culture montréalaise est en constante évolution et nous laisse croire à un avenir radieux pour les artistes de demain.

Instagram: DimeMtl

 

Instagram: newregime_gildas

© NO IDENTITY NO NAME

0 Comments

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives