1. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  2. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  3. Jersey Club
  4. Clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  5. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  6. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  7. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  8. Clip de la semaine : « All The Stars » de Kendrick Lamar ft SZA
  9. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  10. Le vinyle : la multiplicité
  11. Dior Homme PFW Fall 2018
  12. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  13. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  14. Le féminin dans la musique électronique
  15. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  16. Vivienne Westwood : Légende vivante
  17. “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  18. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  19. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  20. Angel par Ronan Guillou
  21. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  22. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  23. Stop à la dépigmentation
  24. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  25. Flume X Greenpeace
  26. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  27. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  28. Les premières écoutes
  29. Portrait : Ricardo Cavolo
  30. Mirror Mirror
  31. Portrait : Rustie
  32. HORS TENDANCES #1
  33. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  34. GTA Tracklist: GTA III
  35. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  36. La lune : le soleil de la nuit
  37. Tout le monde se l’arrache !
  38. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  39. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  40. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  41. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  42. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  43. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  44. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  45. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  46. L’artiste : tributaire face au temps
  47. Confession : La house dans tous ses états
  48. Sam Gellaitry : le jeune prodige

Le clip de la semaine : Krisy – Belle

En ces temps de fêtes, la rédac’ a unanimement choisi de présenter le clip “Belle” de Krisy, sorti le 25 décembre dernier à l’occasion de Noël. 2 mois après la sortie du single, le rappeur aussi connu sous le nom de De La Fuentes nous a offert un beau cadeau, une vidéo conviviale parfaitement en phase avec son hymne à la vie.

Le rappeur, producteur et ingénieur du son bruxellois se démarque une fois de plus avec ce clip intimiste aux allures volontaires de vieux feuilleton. Il clôture par là une année chargée, au cours de laquelle il a sorti son premier EP Paradis d’Amour ou encore contribué à la soundtrack du film Tueurs. Pour “Belle”, il s’arme du producteur Ponko, dont le travail auprès de Damso, Hamza, SCH ou encore Disiz n’est pas à négliger. Le petit bijou qu’est le clip de “Belle” annonce de grandes choses pour la nouvelle année, lors de laquelle nous verrons d’ailleurs arriver son premier album intitulé Euphoria.

Le Jeune Julio se démarque dans son travail en tant que producteur, casquette qu’il revêtit en se faisant surnommer De La Fuentes, étant à l’origine de la production de certains de ses propres morceaux mais aussi de quelques projets de Booba, ou encore du projet Batterie faible de Damso.

Réalisé par Lokmane, le clip de “Belle” sort du lot en affichant une scène intimiste et simpliste d’un bonheur des plus ordinaires : fêter Noël avec ses proches. Le même réalisateur est derrière le clip de “Erotiquement votre”, dont on retrouve d’ailleurs certains éléments dans celui de “Belle”, comme par exemple les vinyles de Julio Iglesias, le téléphone rouge vintage, ou les couleurs douces et romantiques. Dans les deux cas, le clip est signé par un générique, ce qui contribue d’autant plus à l’aspect sympathique et kitsch de série B que transmet la vidéo.

On remarque aussi un aspect onirique souligné par un filtre blanc vaporeux qui recouvre l’image et fait déteindre les couleurs, ou encore par des fondus très longs et des plans sans mise au point. On se croirait presque en train de planer dans les nuages grâce à l’effet délivré par des plans souvent fixes ou avec un mouvement très léger, et l’effet récurrent de slow motion assumée dans le montage.

L’esthétique volontairement kitsch s’allie bien au thème des fêtes de fin d’année, et est accentuée par les mouvements de la caméra et des zooms numériques, par la présentation des personnages dans le générique du début ou encore par les plans pris avec une caméra amateur, témoins d’une esthétique de caméscope bas de gamme des années 2000 très à la mode dans le rap. L’utilisation du jump cut (plan coupé et mis bout à bout à un autre plan, en utilisant le même cadre mais en faisant bouger l’action) témoigne aussi de cette esthétique un peu vieux jeu.

Avec cette vidéo, Krisy nous donne en quelques sortes la recette, très simple, du bonheur :  “décorer, cuisiner, recevoir, déguster, aimer” … Tout cela a sans doute pour but de nous transmettre une vision hédoniste de la vie, avec un clip aux allures de rêve devenu réalité, voire de paradis sur terre. Quoi de mieux pour nous transmettre une bonne vibe ? A côté de ça, Krisy se rapproche de son public avec des petites touches d’humour, comme le fameux “mouvement du sel sur le steak” ou encore la référence au “freestyle” de MC Quakez chez Charlie Sloth avec le “skidiki-pap-pap, pu pu pu !” qui parlera sûrement à beaucoup d’entre vous. Quoiqu’il en soit, Krisy a tapé juste avec ce clip de Noël.

Nous attendons tous avec impatience ce que nous concocte le plus grand romantique des rappeurs belges pour la suite, mais d’ici là, NO NAME vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année et plein de bonnes choses.

© NO IDENTITY, NO NAME

0 Comments

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives