1. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  2. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  3. Jersey Club
  4. Clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  5. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  6. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  7. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  8. Clip de la semaine : « All The Stars » de Kendrick Lamar ft SZA
  9. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  10. Le vinyle : la multiplicité
  11. Dior Homme PFW Fall 2018
  12. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  13. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  14. Le féminin dans la musique électronique
  15. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  16. Vivienne Westwood : Légende vivante
  17. “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  18. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  19. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  20. Angel par Ronan Guillou
  21. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  22. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  23. Stop à la dépigmentation
  24. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  25. Flume X Greenpeace
  26. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  27. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  28. Les premières écoutes
  29. Portrait : Ricardo Cavolo
  30. Mirror Mirror
  31. Portrait : Rustie
  32. HORS TENDANCES #1
  33. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  34. GTA Tracklist: GTA III
  35. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  36. La lune : le soleil de la nuit
  37. Tout le monde se l’arrache !
  38. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  39. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  40. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  41. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  42. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  43. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  44. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  45. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  46. L’artiste : tributaire face au temps
  47. Confession : La house dans tous ses états
  48. Sam Gellaitry : le jeune prodige

#STOPDEPIGMENTATION

Avez-vous récemment pris le métropolitain parisien? Avez-vous jeté un oeil autour de vous? Si oui, alors vous avez probablement aperçu ces affiches où est inscrit en lettres capitales: #STOPDEPIGMENTATION. On vous en dis plus.

Depuis le 21 décembre, des affiches ont été placardées un peu partout dans le célèbre réseau souterrain de Paris. Il y est dénoncé les dangers qu’encourent ceux qui pratiquent la dépigmentation, procédé consistant à s’éclaircir la peau. Le phénomène est encore très prisé chez les personnes de couleur et touche plus particulièrement les jeunes. On ne vous étonne pas si l’on vous dit que c’est durant notre jeunesse que nous sommes le plus sujet à une certaine vulnérabilité due à une quête, à une épuisante recherche de nous même et que par conséquent tout cela semble logique. La confiance en soi est parfois mise à rude épreuve.

Placées sous slogan “Votre peau est précieuse, ne la détruisez-pas”, elle pousse à l’acceptation de soi ainsi que le chérissement de ce qui fait notre identité.

Les photographies ont été réalisées par le jeune et talentueux David UZOCHUKWU. Un photographe Austro-Nigérian qui revendique, tout haut, ses origines et qui déclare dans une interview réalisée par l’Afro être heureux de faire parti du projet dont le sujet lui semble important. Son travail a été effectué en collaboration avec Esprit d’Ebène, l’association à l’initiative de la campagne. Cette dernière ne s’arrête pas à des affiches et va plus loin avec la mise en place d’un forum et d’ateliers un peu partout dès janvier 2018.

Pour se donner un maximum de visibilité, un concours a été lancé sur leur Facebook et consiste à se prendre en photo devant une des affiches afin de la poster sur les réseaux sociaux sous le hashtag #STOPDEPIGMENTATION.

Informer et changer les moeurs, c’est ce que l’association souhaite.

En effet, cette campagne vise non seulement à informer sur les risques auxquels les concernés s’exposent mais aussi à casser cette image, cette idée reçue selon laquelle quelqu’un de séduisant et intégré se veut être blanc. La beauté est indéfinissable et se cache dans les charmes secrets que renferme l’âme. Elle est une affaire personnelle et les critères de beauté n’existent pas.

Personne n’a été oublié. L’idée selon laquelle seuls les noirs sont touchés est brisée grâce à la mise en scène de mannequins d’ethnies variées. Le groupe se veut être l’auteur d’une prise de conscience générale.

Nous sommes en 2018, il est grand temps de faire bouger les choses, faire évoluer notre société en sortant de notre position passive.

A nous de jouer.

© NO IDENTITY NO NAME

0 Comments

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives