1. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  2. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  3. Jersey Club
  4. Clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  5. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  6. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  7. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  8. Clip de la semaine : « All The Stars » de Kendrick Lamar ft SZA
  9. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  10. Le vinyle : la multiplicité
  11. Dior Homme PFW Fall 2018
  12. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  13. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  14. Le féminin dans la musique électronique
  15. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  16. Vivienne Westwood : Légende vivante
  17. “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  18. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  19. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  20. Angel par Ronan Guillou
  21. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  22. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  23. Stop à la dépigmentation
  24. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  25. Flume X Greenpeace
  26. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  27. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  28. Les premières écoutes
  29. Portrait : Ricardo Cavolo
  30. Mirror Mirror
  31. Portrait : Rustie
  32. HORS TENDANCES #1
  33. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  34. GTA Tracklist: GTA III
  35. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  36. La lune : le soleil de la nuit
  37. Tout le monde se l’arrache !
  38. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  39. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  40. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  41. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  42. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  43. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  44. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  45. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  46. L’artiste : tributaire face au temps
  47. Confession : La house dans tous ses états
  48. Sam Gellaitry : le jeune prodige

La place de Montréal dans le monde du streetwear #2.

L’une des villes emblématiques au Canada. Rien ne sert de vous décrire Montréal, ville qui a su faire parler d’elle de l’autre côté de l’Atlantique par sa culture et sa créativité. C’est à travers ce second article du M de Montreal que nous allons découvrir trois piliers « made in Canada » que vous pourrez retrouver dans le sneakerwear de demain.

(M) RAISED BY WOLVES (2008)

Raised By Wolves est une marque de streetwear montréalaise reconnu grâce à la qualité de ses articles. Ayant vu le jour en automne 2008 à Ottawa, la marque est loin d’être étrangère pour les canadiens. Marqué par leurs vêtements dotés d’un simple « Raised By Wolves » faisant désormais partie de la signature de la marque.

Une marque qui apporte un vent d’air frais dans le monde du streetwear à des prix plus qu’abordables. Créé par Pete Williams (rédacteur éditeur en chef de Highsnobiety) avec Cal Green, la marque prend une plus grande ampleur grâce à de nombreux designs appréciés par la jeunesse québécoise et leur style minimaliste.

C’est après leur collaboration avec Vans Canada et OffTheHook en février 2016, presque un an plus tard en décembre 2017 que RBW gagne une plus grande visibilité dans le monde du sneakerwear grâce à leur dernière collaboration avec Reebok. La troisième collaboration sneakers pour la marque montréalaise.

Une paire que Reebok considère « spécialisé pour l’hiver » où RBW marque son empreinte avec ces écritures minimalistes présentes sur le talon et sur les lacets accompagnés du fameux cuir de Reebok présent depuis 1983 rendant chacune de leurs paires « indémodables ».

Vous pouvez retrouver trois modèles de chaussures adaptés à la versatilité de la clientèle. Les différentes paires allient noir, bleu et blanc considérée comme des couleurs faisant partie intégrante du quotidien hivernal mettant encore plus en avant le côté « winter » des deux marques. Le doublure Gore-Tex technology liés à la chaussure amplifie les différents avantages que la paire porte durant les températures hivernales. Trois paires qui garantissent l’imperméabilité et qui mettent le doigt sur l’attention que porte la marque pour sa clientèle montréalaise.

Raised By Wolves n’a jamais déçu, c’est avec énormément d’impatience qu’amateur de la marque ou simple curieux attendront la prochaine collection ou la prochaine collaboration par la marque élevé par les loups.

(Paire disponible sur les différents points de vente Reebok ainsi que sur RaisedByWolves)

(M) SAINTWOODS (2006)

Saintwoods est la marque montréalaise pas comme les autres. Un nom aussi connu pour la plupart des Montréalais, Saintwoods est le leader en production d’événements et en promotion, une marque accomplie considérée comme un style de vie pour certains. Saintwoods est basé à Montréal mais présente une influence allant de New York jusqu’à Toronto. L’organisation d’événements, la gestion d’artistes, le design ainsi que le branding font partie des nombreux domaines dans lesquels Saintwoods excelle.

L’entreprise est créée en 2006 par Nathan Gannage puis rejoint, en 2011, par Zach Macklovitch qui sont à l’origine deux jeunes de l’Université de McGill voulant transformer la nightlife de Montréal. Pari réussi, avec les ressources nécessaires et les nombreuses collaborations dans l’événementiel. Les nombreux partenaires sont Hennessy ou encore PartyNextDoor montrant le prestige de l’entreprise. Saintwoods a su se faire un nom au cœur de Montréal et ce jusqu’à Toronto.

Après avoir sorti leur première collection avec Places+Faces ayant eu un bon succès médiatique. C’était en novembre 2017 que SaintWoods dévoilait sa première collaboration avec Nike en l’occasion du 35e anniversaire du géant américain. Jugé en tant que capsule avant d’être une collection, la collaboration SaintWoods et Nike revisite les Air Force 1 Low leur donnant un côté plus moderne s’inspirant notamment du récent engouement que présentaient les différentes paires OffWhite.

La paire présente un design propre à SW, on laisse le flashy de côté privilégiant un look plus détaillé inspiré par l’empreinte de Nike sur le monde des sneakers. L’attention au détail est la priorité voulant garder avant tout l’authenticité de la chaussure emblématique. Comme le mentionne leur site « a mix of high and low » réunissant les deux univers de SaintWoods et de Nike.

On met le logo Nike au goût du jour avec une nouvelle devise « TOUJOURS PROPRE » jouant sur le côté simpliste de la paire. La capsule possède 5 pièces dont deux sweats ainsi que trois t-shirts accompagnant la paire. La collaboration est annoncée à travers les différents réseaux sociaux de SaintWoods via une vidéo tournée à Toronto.

(Paire en ce moment sold-out sur les sites internet de Nike.com ainsi que SaintWoods.com)

(M) OFF THE HOOK (1999)

Off the Hook est avant tout la boutique de référence à Montréal en ce qui concerne le streetwear. OTH est l’endroit que la plupart des montréalais vous conseilleront pour aller sneakers shopping où refaire votre garde-robe. La boutique propose des articles de toutes marques montréalaises allant de Dime jusqu’à Atelier New Regime mais aussi dans le domaine à l’international où The North Face ainsi que Stussy en passant par Patagonia font également partie du large éventail du magasin.

Off the Hook voit le jour en 1999 dans le but de promouvoir la culture montréalaise. La boutique montréalaise est une des seules partenaires de Vans Canada. L’espace Vans OTH héberge la sélection de Vans la plus importante au Canada.

C’est au fil des années que OTH décide enfin de se lancer à son tour dans le monde de la mode. Ayant collaboré avec la NBA ainsi que l’équipe des Canadiens de Montréal aboutissant à des collections à succès.
C’est le 11 décembre 2017 que Off The Hook officialise leur collaboration avec Adidas. La collaboration commémore les Jeux Olympiques de Montréal faisant rayonner la ville canadienne à l’international en 1976. Adidas décide donc de rendre hommage à l’événement avec la réédition de la paire « Adidas Montréal 76 ».

OTH décide de rendre hommage à la roumaine Nadia Comăneci qui devenait, la première gymnaste à obtenir le score de PERFECT 10 aux barres asymétriques.

PERFECT 10 sera le nom de la capsule faite par OTH accompagnant la paire Adidas Montréal 76 avec un pull ras du cou décoré du portrait de la vainqueur à Montréal ainsi qu’un sweat jaune, couleur emblématique des jeux olympiques d’été et un t-shirt à manches longues venant compléter la capsule.

MERCI DE NOUS AVOIR ACCOMPAGNÉ POUR CE SECOND OPUS DU M DE MONTRÉAL.

© NO IDENTITY NO NAME

0 Comments

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives