1. Les radios de GTA Vice City
  2. Chanel Cruise 18/19
  3. Baile Funk
  4. Musée Yves Saint Laurent Paris
  5. Le Clip de la semaine : LSD – Genius
  6. Nowadays Records
  7. Post Malone retourne les charts
  8. La techno dans les lieux insolites
  9. Le retour de Kanye West
  10. Le Clip de la semaine : Roméo Elvis – L’amour avec des crocos
  11. Sneakers et Luxe, j’ai mal à mon podologue
  12. Palace revient en force !
  13. Le Diable ne va plus s’habiller en Prada ?
  14. Merci AVICII
  15. Le clip de la semaine – « ATM » de J. Cole
  16. Ghost is back
  17. 10 openings d’animes japonais emblématiques
  18. Les 4 tendances vestimentaires
  19. Le clip de la semaine : Dj Snake – Magenta Riddim
  20. Oboy, l’homme à suivre
  21. Skepta choisira la nouvelle génération de air max
  22. Pourquoi Murda va-être est le beatmaker star de 2018?
  23. HORS TENDANCES #2
  24. Le clip de la semaine : Asap Rocky – Asap Forever
  25. Un nouvel album pour les Arctic Monkeys
  26. Que peut-on attendre de « Isolation », le premier album de Kali Uchis ?
  27. K?d: L’américain à surveiller
  28. Une paire, une histoire : La Stan Smith
  29. Le clip de la semaine : Lil Skies – Welcome To The Rodeo
  30. Protégez vos oreilles
  31. La résurgence du Gothique
  32. Virgil Abloh se dirige vers Louis Vuitton
  33. Le clip de la semaine : Migos ft Drake – Walk it,Talk it
  34. TOP 5 : PARIS FASHION WEEK
  35. La culture manga dans le rap français
  36. FUKC: une rencontre
  37. Le clip de la semaine : Damso – Mosaïque Solitaire
  38. Du changement du côté de Burberry
  39. Tubes de couples
  40. Gucci Milan FW
  41. Le clip de la semaine : Camila Cabello – Never Be the Same
  42. Les étoiles montantes du R&B anglais
  43. [Review] Leather Teeth – Carpenter Brut
  44. MONCLER GENIUS /18
  45. Le clip de la semaine : Orelsan – Défaite de famille
  46. Seezy: Le beatmaker surprise de 2018
  47. Drake pourrait quitter Jordan et se tourner vers Adidas
  48. Le clip de la semaine : Gradur – Sheguey 12
  49. Quand Youtube remix Lil Uzi Vert
  50. Le doux rêve de Gabriela Mendez
  51. Jersey Club
  52. Le clip de la semaine : Kendrick Lamar ft. Jay Rock & Future – King’s Dead
  53. Behind The Camera : Jonathan Mannion
  54. Bromance Records : Que sont-ils devenus ?
  55. OFF WHITE PFW AUTUMN/WINTER 2018
  56. Le clip de la semaine : All The Stars de Kendrick Lamar ft SZA
  57. RAP Francais : Ce qui va nous faire vibrer pour 2018
  58. Le vinyle : la multiplicité
  59. Dior Homme PFW Fall 2018
  60. Le clip de la semaine : Famous Dex – Pick It Up Feat. ASAP Rocky
  61. La place de Montréal dans le monde du streetwear #2
  62. Le féminin dans la musique électronique
  63. Le clip de la semaine : Cassie – Don’t Play It Safe
  64. Vivienne Westwood : Légende vivante
  65. [REVIEW] “HUNCHO JACK, JACK HUNCHO”, review d’un album collaboratif
  66. NOS 5 MEILLEURS SHOW DE LA LONDON FASHION WEEK : MENS AW18
  67. Griby (Грибы) : Le rap venu de l’Est
  68. Angel par Ronan Guillou
  69. Le clip de la semaine : Bruno Mars – Finesse (Remix) Feat. Cardi B
  70. Qu’est-il arrivé à Tinashe ?
  71. Stop à la dépigmentation
  72. Les yeux dans les yeux : COREY SHAPIRO
  73. Flume X Greenpeace
  74. Quand Graphisme rencontre photographie: GÉRARD IFERT
  75. Le clip de la semaine : Krisy – Belle
  76. Les premières écoutes
  77. Portrait : Ricardo Cavolo
  78. Mirror Mirror
  79. Portrait : Rustie
  80. HORS TENDANCES #1
  81. Le clip de la semaine : Kekra – Envoie La Monnaie 3.0
  82. GTA Tracklist: GTA III
  83. Le streaming musical, un business model taillé pour le 21ème siècle
  84. La lune : le soleil de la nuit
  85. Tout le monde se l’arrache !
  86. Joey Bada$$ nouveau directeur artistique de PONY
  87. LE MONDE PARALLÈLE DE JAMES JEAN.
  88. La techno va t-elle devenir mainstream ?
  89. Le clip de la semaine : London On Da Track- Whatever You On
  90. KOCHÉ : DE LA CENTRAL SAINT MARTINS À NEW YORK EN PASSANT PAR THE COMMUNITY
  91. La place de Montréal dans le monde du streetwear.
  92. Est-ce la fin de la hype autour du xanax ?
  93. Petra Collins : maîtresse de la couleur
  94. L’artiste : tributaire face au temps
  95. Confession : La house dans tous ses états
  96. Sam Gellaitry : le jeune prodige

Une paire, une histoire

Adidas Stan Smith, l’indémodable

stan smith

Étant animé par une forte passion pour la sneaker depuis déjà quelques années, ce concept rassemblera un ensemble de connaissances streetwear, mêlé à de nombreuses anecdotes sur bon nombre de paires ayant marqué le paysage sneaker head.

Comment commencer cette nouvelle chronique Une Paire, Une Histoire, sans débuter par l’iconique Adidas Stan Smith. Un classique qui a tout de même su traverser les époques et les modes grâce à un design minimaliste mais rudement tape à l’oeil pour l’époque. Du cuir, une semelle plus épaisse, des collaborations de renom, tant d’ingrédients qui font de cette paire un classico agrémentant n’importe quel outfit. Vendue à plus de 70 millions d’exemplaires dans le monde, la Stan Smith est la première chaussure à se classer dans le Guiness Book. Impossible de ne pas commencer par cette Sneakers. Alors trêve de mondanités et passons à ses origines.

Son histoire

stan smith

C’est durant les années 1960 qu’Adidas souhaite bâtir une paire pour la pratique du tennis, sport en plein essor. C’est alors qu’un partenariat se crée avec un joueur français Robert Haillet. Ce n’est qu’en 1978, qu’elle est nommée « Stan Smith » suite à la sponsorisation du joueur de tennis américain Stan Smith. La paire de tennis est blanche et dispose d’un cuir aéré par trois rangés de trous. Elle dispose également à l’arrière d’un système de protection du tendon d’Achille de couleur verte et portant le logo de la marque. Comment ne pas reconnaître ses lignes épurées, son aspect compact et ses trois bandes perforées.

 

Son système d’aération est innovant pour l’époque, surtout quand la plupart des concurrents ne proposaient que du tissu. À  noter que la semelle est intégralement cousue à la semelle extérieure, quand bien même aujourd’hui la plupart des marques ne font que la coller. Son universalité réside dans le fait qu’elle ne possède que très peu de fantaisies si ce n’est l’indémodable languette ou figure le portrait et la signature du créateur de la marque. Sans oublier ses lacets blancs ainsi que les oeillets métalliques renforcent l’impression de solidité.

S’en suivi de très nombreux coloris, ainsi qu’une version montante née en 2003.

« Every Adidas has a story »

Slogan de leur campagne de publicité, en 2013, Adidas a toujours su tirer parti de son histoire. C’est sans doute pour cela que, le 31 mai 2013, la marque fit volte-face et annonça cette fois-ci le retour du modèle pour le 15 janvier 2014.

La hype de la paire

La Stan Smith devient un véritable classique au cours des années 80. Sur les courts de tennis dans un premier temps, puis dans les rues. C’est l’une des premières paires à être portée en dehors de son terrain d’origine. Pour l’anecdote, elle fut popularisé par les B-boys, qui voyaient à travers cette paire un élément de style encore unique. Mais cette paire va aussi avoir un énorme succès grâce à certains groupes identitaires. Ainsi, la culture skinhead originelle a participé grandement au lancement de la paire. On peut aussi citer les rudes boys, qui écoutaient du reggae et du ska et l’avaient adopté et intégré à leur style, c’est-à-dire Jean Levis retroussé sur la cheville, bretelles. Enfin, on longtemps vu la paire portée par des hooligans en Angleterre pendant les années 90

Ringardisée au cours des 80’s, la Stan connaît un nouveau souffle en touchant la culture populaire grâce au hip hop. Le groupe de Rap Run Dmc fait parti des artisans de ce succès. Avec le morceau My Adidas, ils vantent le modèle Superstar et transforme la marque aux trois bandes en faisant d’elle un symbole. Grâce à ce partenariat inattendu, les américains empochent 1 million de dollars, et font de la Stan et de la Superstar des modèles du mouvement hip hop.Ils faut aussi rappeler que pendant leurs concerts, tout le public se déchaussait pour brandir la paire d’Adidas qu’il avait aux pieds.cult

Elle a ensuite traversé de nombreux styles musicaux. La Stan Smith séduira les rockers, qui la portent entièrement noires. La marque allemande et ses paires deviennent alors tendances. En France aussi, le succès monte. D’après Adidas, la France est le marché où le modèle s’écoule le mieux, soit près de 70 000 paires par an. Mais son succès ne tient pas qu’à ce record de ventes. La Stan Smith intègre de nombreux foyers français, avec l’industrie musicale. Dès 1994, dans le clip Je danse le Mia du groupe IAM, on entend alors cette réplique devenue culte « Stan Smith aux pieds, le regard froid, ils scrutaient la salle, le trois-quart cuir roulé autour du bras…».

Pour finir, la Stan Smith doit beaucoup au septième art. Encore une fois en France, notamment en 1995, où on la vit dans le film culte « La Haine » de Mathieu Kassovitz avec Vincent CasselL’histoire ne s’arrête pas là, puisqu’en 2011, Adidas annonça l’arrêt du modèle pour l’année suivante. Ce fut un choc pour les fans de la paire. Les aficionados ne comprenant pas cette démarche, la hype autour de la paire grimpa une nouvelle fois, ce qui engendra une nouvelle fois son retour

La Stan Smith en 5 chiffres

1963 : année de conception de la Stan Smith par Robert Haillet.

40 millions : le nombre de paires Stan Smith vendues entre 1973 et 2014.

280€ : le prix de la Stan Smith en collaboration avec Raf Simons le célèbre designer belge.

1991 : année du partenariat entre Adidas et Run DMC, le collectif rap du Queens. Par la suite sortira le single “My Adidas” qui apporte le retour en force de la marque.

2011 : année où Adidas annonce l’arrêt de la production de son modèle phare. Elle sera à nouveau disponible pour 2014 avec une hype maximale.

Comment la matcher ?

Un style intemporel et une ligne épurée, la Stan Smith est la paire la plus facile à matcher. Cette paire unisexe est le plus souvent dans son coloris original blanc et vert. Comme toute paire blanche, elle peut se mêler à un outfit classique et chic. Une robe, une jupe, un jean, un pantalon, tant de tenues permettant la mise en valeur de la paire qui, depuis 2014, a vues arriver avec elle la mode de l’ourlet sur le bas du jean (appelé “Pinroll”, c’est un ourlet serré pour mettre en valeur la basket).

Quelques collaborations majeures

Pharrell, maître d’armes d’Adidas

Jacquard Pack

Dès 2014 et le renouveau de la Stan Smith, Adidas prend le pari de signer l’un des artistes les plus en vogue du moment, Pharrell. La première sous le nom de Jacquard Pack. Celui-ci est composé de deux vestes Superstar et de deux adidas Stan Smith. Les pièces sont conçues en Allemagne à partir de textile européen premium en toile jacquard, à motif floral vintage. Celui-ci est inspiré de tissus aperçus par Pharrell Williams au célèbre Marché Saint Pierre, dans le quartier de Montmartre.

 

Pharrell Williams x BBC x Adidas Stan Smith

BBC (Billionaire Boys Club) est une marque co-crée avec Pharrell Williams ainsi que le créateur de la marque Bait. Le partenariat tombe sous le sens et la adidas Stan Smith a été déclinée dans deux coloris: Chalk White et Core Black, et présente un revêtement en poils de poney à motif composé de diamants et de dollars. Des semelles translucides colorées finalisent les deux silhouettes.

BBC

Pharrell Williams x Adidas Stan Smith Tennis Pack

Adidas Stan Smith Tennis PackCette collection est constituée de trois Stan aux coloris Volt, Orange et White. La partie supérieure est texturée façon balle de tennis, et soulignée par une doublure en cuir et une semelle blanche, rien de plus classique. C’est un retour dans le passé pour cette paire issue du tennis. 

 

 

 

Pharrell Williams x Adidas Stan Smith Big Polka Dot Pack

Ce pack comporte trois skins différents : Black, Blue et Red. Ces paires sont dotées d’une upper en cuir paré d’un motif à gros pois blancs brodé. Au niveau de la semelle, on reste simple avec du blanc. Par ailleurs, cette sortie est accompagnée de trois vestes appelées ‘Lil’ Jacket’. Elles sont conçues avec du daim de chèvre d’Italie.

Adidas Stan Smith Big Polka Dot Pack

Colette x Adidas Stan Smith

Le Shop français le plus influent de la mode est très apprécié par les marques, et cette énième collaboration en est l’illustration. Elle a été produite en seulement 100 exemplaires. Cette Adidas Stan Smith est plutôt simple, avec un upper en cuir blanc agrémenté de pois bleus sur l’avant et un heel tab en cuir bleu doté de deux pois blancs. Sur la semelle intermédiaire, on retrouve le logo colette. Petite pensée au magasin, qui a fermé le 20 Décembre, remplacé par un magasin Saint Laurent.

Colette

Raf Simons, quand la neutralité rencontre la folie anglaise

Raf Simons

L’un des créateurs le plus influent de cette dernière dizaine d’année, Raf Simons, a permi un prise de sérieux dans le monde du luxe pour la paire. Ce dernier a travaillé sur l’iconique et intemporelle Adidas Stan Smith. En résulte deux coloris: white-blue-green et black-yellow-white. Les sneakers ont un upper en cuir snakeskin premium incluant un velcro strap, au lieu des lacets traditionnels, avec trois bandes sur le dessus et au talon.

 

 

Raf Simons x Adidas Originals Stan Smith

Raf Simons a ajouté quelques fioritures pour donner à la chaussure un nouveau look, le plus notable avec le modèle vibrant tout orange. Paré de cuir orange, la chaussure est ornée d’un talon ton sur ton en daim, d’un logo perforé en «R» et d’un logo «RAF SIMONS» gravé à l’arrière de la chaussure. Les deux Stan Smith restants se rapprochent de la conception originale avec une tige en cuir blanc propre jumelé avec des patchs de talon en daim orange ou vert et des logos perforés en «R» sur les côtés.

Adidas Stan Smith Primeknit

Le Primeknit d’Adidas (équivalent du Flyknit chez Nike) est un tressage de fils sur toute la partie supérieure de la chaussure conférant une souplesse et une légèreté jamais vu. Adopter cette technologie sur une paire aussi historique est un beau symbole. Que ce soit pour la modernité de la paire mais aussi la technologie, jetez vite un oeil vous ne serez pas déçu.  

Stan Smith Primeknit

Adidas Stan Smith x Bait Vulc 4/20

Même si son omniprésence est raillée par les Hypebeast, Adidas sait que cette paire se vend bien, et tient donc à conforter sa position. Bait choisit ainsi de rendre hommage à un autre phénomène de société qui déchaîne l’opinion avec une paire consacrée à la dépénalisation du cannabis par l’état de Californie à travers l’acronyme 4/20. 

Cette nouvelle Stan Smith présente pour l’occasion un upper en chanvre thermo pressé créant ainsi un motif texturé inédit associé à un empiècement en hairy suede sur le talon. La paire dispose également de multiples détails qui font toute la différence avec notamment une semelle en liège ainsi qu’une petite poche sous la languette pour cacher votre consommation légale ou non.

Bait Vulc 4/20

Adidas x Jeremy Scott

Après plusieurs collaborations remarqués (qui ne se rappelle pas de la version Panda bear, ou bien la Wings avec ses grandes ailes au talon), Jeremy Scott décide de reprendre l’indémodable modèle pour y incorporer le plan du métro Londonien, un skin aussi étonnant que réussi.  

Jeremy Scott

La Stan Smith a su coller à des styles bien différents les uns des autres, véritable tout-terrain de la mode du XXème et XXIème siècle. Capable de séduire n’importe qui, aussi bien les femmes que les hommes, que le sportif et son opposé… Les associations avec des grands créateurs, comme Marc Jacobs pour Louis Vuitton, ou bien Jeremy Scott, ont permis à cette paire de rester un must have à travers le temps.

Alors oui, face au succès sans précédent de la réédition, nous avons assisté à un raz de marée déclenchant chez beaucoup une forme de “Stansmithophobie”. Trêve d’humour et concluons sur cette paire trans-générationnelle portée aussi bien “out of the box” que “rocker” tout les jours au risque d’avoir des senteurs particulières au fil des jours. Les récentes collaborations ont permis à la paire de garder son esprit originel, garant de son harmonie et de son impact puissant sur la société et la mode.

 

 

 

 

 

 © NO IDENTITY NO NAME

0 Comments

Leave a Comment

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives

Rejoins nous ici

INSTAGRAM

Archives